FANDOM


Un mensonge de saison ! (idem en version originale) est un gag en bande dessinée d'une planche scénarisé par Gérard Cousseau, crayonné par José Ramón Bernado et encré par le Studio Comicup, faisant partie de la série de gags Mickey Énigme. Il a été publié pour la première fois le 20 décembre 2000 en France. Mettant en en scène Mickey Mouse, son ami Dingo, ainsi qu'un chien et une chienne anthropomorphes anonymes, ce récit se déroule dans un quartier mickeyvillois.

Synopsis Modifier

Alors qu'ils sont en promenade, Dingo emmène son ami Mickey voir l'ancienne maison de sa tante Zaza. Alors qu'ils examinent la maison sous tous ses angles, ils entendent une dispute éclater entre deux passants. Comme à leur habitude, ils vont mettre leur grain de sel...

Résumé complet Modifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Dingo emmène Mickey voir l'ancienne demeure où il a vécu une partie de sa jeunesse, et qui appartenait à sa tante Zaza. Mais alors qu'ils sont tranquillement en train de regarder la petite habitation, ils perçoivent le bruit d'une bagarre entre deux inconnus, qui se battent pour savoir qui est le véritable propriétaire actuel de l'ancienne demeure de la tante de Dingo.

Mickey, qui a une terrible tendance à être curieux de tout, va à la rencontre des deux chiens anthropomorphes. Ils lui présentent alors chacun une photographie qu'ils ont pris devant l'édifice : l'homme a pris sa photo à l'été dernier, et la femme (si l'on suit ce qu'elle prétend) à l'été d'avant.

Solution de l'ÉnigmeModifier

Heureusement, Mickey, grâce à sa grande observation, nous apporte la solution de cette affaire :

Le texte ci-dessous est tiré du Journal de Mickey n°2531-2532.
«  La seconde photo a manifestement été prise en hiver, puisque l'on voit que le buisson se trouvant derrière la femme a perdu ses feuilles. Ce qui ne prouve pas que l'homme est le véritable propriétaire, mais indique, au moins, que la dame, elle, éprouve le besoin de mentir !  »

Ayant désormais découvert le coupable, notre duo d'enquêteur peut ainsi s'en aller vers d'autres affaires policières.

En coulissesModifier

Parution françaiseModifier

Ce gag n'a été publié qu'une seule fois en France : dans Le Journal de Mickey n°2531-2532, paru le 20 décembre 2000.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .