FANDOM


m
m (Révocation des modifications de Remifanpicsou (discussion) vers la dernière version de PicsouWikiBot)
 
(4 révisions intermédiaires par 4 utilisateurs sont masquées)
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
|nb planches = 8
 
|nb planches = 8
 
|scénaristes = [[Gilles Corre]]
 
|scénaristes = [[Gilles Corre]]
|dessinateurs = [[Santiago Barreira]] (crayonné) & [[Comicup Studio]] (encrage)
+
|dessinateurs = [[Santiago Barreira]] <small>(crayonné)</small><br>Studio Comicup <small>(encrage)</small>
|première publication = {{France}}<br>30 novembre 2005<br>''[[Le Journal de Mickey]]'' n{{o}}2789
+
|première publication = {{France}}<br>30 novembre 2005<br>''[[Le Journal de Mickey]]'' n°2789
 
}}
 
}}
 
'''''Un pauvre canard un peu idiot''''' est une histoire en bande dessinée de huit planches scénarisée par [[Gilles Corre]], crayonnée par [[Santiago Barreira]] et encrée par le Studio Comicup, publiée pour la première fois le 30 novembre 2005 en [[France]]. Elle met en scène [[Donald Duck]] avec ses neveux [[Riri, Fifi et Loulou]], [[Achille Lagrogne]] et plusieurs personnages secondaires tels que [[Mario Nett]]. Elle se déroule à [[Donaldville]].
 
'''''Un pauvre canard un peu idiot''''' est une histoire en bande dessinée de huit planches scénarisée par [[Gilles Corre]], crayonnée par [[Santiago Barreira]] et encrée par le Studio Comicup, publiée pour la première fois le 30 novembre 2005 en [[France]]. Elle met en scène [[Donald Duck]] avec ses neveux [[Riri, Fifi et Loulou]], [[Achille Lagrogne]] et plusieurs personnages secondaires tels que [[Mario Nett]]. Elle se déroule à [[Donaldville]].
Ligne 47 : Ligne 47 :
 
[[Catégorie:Histoire de Gilles Corre]]
 
[[Catégorie:Histoire de Gilles Corre]]
 
[[Catégorie:Histoire de Santiago Barreira]]
 
[[Catégorie:Histoire de Santiago Barreira]]
  +
[[Catégorie:Publiée en 2005]]

Version actuelle en date du novembre 16, 2019 à 10:33

Un pauvre canard un peu idiot est une histoire en bande dessinée de huit planches scénarisée par Gilles Corre, crayonnée par Santiago Barreira et encrée par le Studio Comicup, publiée pour la première fois le 30 novembre 2005 en France. Elle met en scène Donald Duck avec ses neveux Riri, Fifi et Loulou, Achille Lagrogne et plusieurs personnages secondaires tels que Mario Nett. Elle se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

Lagrogne s'est lancé dans le show-biz comme ventriloque. Donald se précipite sur sa télévision pour admirer le désastre, mais il se trouve être la cible de toutes les moqueries, à travers une marionnette à son effigie...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald tombe sur un article de son journal : « Ce soir à 20 heures et en direct sur Canal 8, découvrez un nouveau numéro de ventriloque avec Lagrogne et son copain mystérieux ! » Immédiatement, il se jette dans son fauteuil et allume la télé pour admirer le désastre ; son abruti de voisin ne pourra que se faire huer en direct !

Pourtant, celui-ci apparaît avec Danold, une marionnette en tout points identique à son voisin, qu'il ridiculise en public : en plus de lui faire dire souvent qu'il est un pauvre canard un peu idiot, Lagrogne le couvre de purée en invoquant la maladresse du pantin ! Si les neveux rient à gorge déployée, Donald donne l'impression d'être sur le point d'exploser de rage, mais garde un sourire méchant. Les neveux tentent de lui dire que le spectacle est très mauvais, mais Donald est si impressionné qu'il préfère au contraire s'y rendre le lendemain pour applaudir son voisin !

Le lendemain donc, voici les quatre canards rejoignant la file du studio 8 de Canal 8. À l'intérieur, un des neveux trouve quatre places libres et adjacentes, au bout d'une rangée centrale. Alors qu'ils s'y installent, plusieurs personnes dans le public remarquent la ressemblance entre Donald et la marionnette, et se moquent du canard. Donald prévient ses neveux qu'il fait un tour en coulisses, afin de saluer son voisin. Pour la seconde fois, ceux-ci s'inquiètent pour lui : visiblement, il a vieilli !

En coulisses, Lagrogne signe de nombreux autographes, jusqu'à ce qu'une employée l'appelle pour le show. Lagrogne récupère alors Danold et se rend sur scène. Donald n'est pas revenu dans la salle, les neveux sont certains qu'il n'aura pas la force de supporter le spectacle.

Cependant, à la première réplique, égale à celle de la veille, Danold rétorque que Lagrogne est moche et qu'il ne sent pas bon. Si le public est encore plus amusé, Lagrogne est inquiet : il n'a jamais fait dire ça à sa marionnette ! Il décide cependant de continuer le show et lui propose de la choucroute, que Danold attrape avec force avant de la verser sur Lagrogne. Les garçons comprennent alors la supercherie : leur oncle a pris la place de la marionnette !

Lagrogne s'en rend compte, et en fait part à Donald, qui lui engage à continuer le numéro, tout de même retransmit en direct. Il a alors l'idée de saisir un marteau afin de cogner la tête de son voisin, afin que Danold soit moins idiot ! Donald arrive à s'extirper de là pour que Lagrogne se frappe sur la main, puis danse en répétant qu'il n'est qu'un pauvre canard un peu idiot.

Si le public est aux anges, les neveux sentent que tout peut déraper à tout moment, en voyant les deux voisins se provoquer mutuellement. Lagrogne tente alors d'attraper Donald, qui s'enfuit en courant sur les tables des présentateurs. Celles-ci sont pourtant fragiles, et lorsque Lagrogne se jette sur son voisin, la planche fait levier et propulse le canard sur un projecteur, qui cède sous son poids et atterrit sur Lagrogne !

Alors que le public applaudit de bon cœur, Donald parle au nom de toutes les marionnettes et appelle à la révolte contre la maltraitance et le ridicule ! Le public se joint immédiatement à sa cause, prêt à se battre. Lagrogne, lui, leur explique qu'il s'agit de son voisin et non d'une peluche, et étaye son propos en enfonçant un bout de verre dans le derrière du canard. Celui-ci hurle de douleur, et le public, voyant qu'il a été trompé et qu'il n'y a visiblement pas de ventriloque, poursuit les deux ennemis. La caméra tourne encore : l'audimat a explosé !

Les deux voisins se retrouvent alors chez l'un des deux, couverts de plâtres et de pansements, s'accordant sur le fait qu'ils ont été nuls. Un des neveux décide d'allumer la télé pour voir le remplaçant de Lagrogne, mais un autre n'aime pas l'idée... Il s'agit en effet de Mario Nett, avec ses deux marionnettes de Donald et Lagrogne, qui parlent de leur désastre de la veille. Les deux voisins, les vrais, se jettent alors des objets l'un sur l'autre en se rejetant la faute, tandis qu'un des garçons fait remarqué à son frère qu'il s'est comporté en pauvre canard un peu idiot...

En coulissesModifier

On apprend dans cette histoire que Lagrogne serait ventriloque. La 313 apparaît dans cette histoire. Le nom de la chaîne de télévision Canal 8 fait bien sûr référence à Canal +, chaîne de télévision française et privée.

Publication françaiseModifier

Cette histoire n'a été publiée qu'une seule fois sur l'ensemble du globe, dans Le Journal de Mickey n°2789.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .