Picsou retrouve le vieux Donaldville, sous les immenses building de la cité des canards.

La vieille ville de Donaldville est un quartier de Donaldville aux États-Unis.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

En 1861, Cornélius Ecoutum fonda un village près du Fort Donaldville. Il s'agit, à la base, d'une minuscule ville d'une dizaine de maisons. On pouvait y trouver les grands magasins Écoutum, tenus par le fils de Cornélius, Clinton, ainsi qu'une épicerie, une pharmacie, un quincaillerie, des écuries, le cabinet de l'architecte F.L. Braque, et bien d'autres. En 1904, Balthazar Picsou construisit une ligne de train partant du village de Donaldville. En 1905, la compagnie téléphonique de Picsou y installe des câbles téléphoniques. En 1906, Picsou ferme sa ligne de train en remarquant que celle-ci n'était pas assez solide pour supporter le poids d'un train de marchandises. Finalement, il construit des égouts dessous. Dans les années 1910 et 1920, le milliardaire fit construire des immeubles sur les anciennes maisons et, depuis, le village de Donaldville est devenu une ville souterraine, sous les fondations de l'actuelle ville de Donaldville.

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

La vieille ville apparaît pour la première fois dans l'histoire de Don Rosa, Un petit cadeau très spécial, histoire qui nous montre les Rapetou y établissant leur repaire. Elle réapparaîtra dans une histoire du même auteur, Rapetou contre coffre-fort ! dans laquelle nous pouvons à nouveau voir les Rapetou se servir d'un vieux puits de la vieille ville afin de pénétrer au sein du coffre de Picsou, chose qu'ils réitéreront ultérieurement dans une autre histoire de Don Rosa, Le Rêve de toute une vie !

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .