FANDOM


m (Remplacement, remplacement: {{o}} → ° (6))
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
|titre original = ''Screen-Struck''
 
|titre original = ''Screen-Struck''
 
|image = Le Journal de Mickey n°3334.jpg
 
|image = Le Journal de Mickey n°3334.jpg
|légende = Couverture du ''[[Le Journal de Mickey|Journal de Mickey]]'' n{{o}}3334 du 11 mai 2016 illustrant ce récit. Elle est dessinée et colorisée par Morgan Prost.
+
|légende = Couverture du ''[[Le Journal de Mickey|Journal de Mickey]]'' n°3334 du 11 mai 2016 illustrant ce récit. Elle est dessinée et colorisée par Morgan Prost.
 
|code inducks = D 2004-071
 
|code inducks = D 2004-071
 
|scénaristes = [[Paul Halas]] <small>(synopsis)</small><br>[[Marco Rota]] <small>(script)</small>
 
|scénaristes = [[Paul Halas]] <small>(synopsis)</small><br>[[Marco Rota]] <small>(script)</small>
 
|dessinateurs = [[Marco Rota]]
 
|dessinateurs = [[Marco Rota]]
 
|nb planches = 12
 
|nb planches = 12
|première publication = {{Pologne}}<br>2 mai 2006<br>''[[Kaczor Donald]]'' n{{o}}2006-18-19
+
|première publication = {{Pologne}}<br>2 mai 2006<br>''[[Kaczor Donald]]'' n°2006-18-19
|première publication France = 11 octobre 2006<br>''[[Le Journal de Mickey]]'' n{{o}}2834
+
|première publication France = 11 octobre 2006<br>''[[Le Journal de Mickey]]'' n°2834
 
}}
 
}}
 
'''''Scénario catastrophe''''' est une histoire en bande dessinée de douze planches scénarisée par [[Paul Halas]] et [[Marco Rota]] et dessinée par [[Marco Rota]], publiée pour la première fois le 2 mai 2006 en [[Pologne]]. Elle met en scène [[Donald Duck]] et [[Riri, Fifi et Loulou Duck]].
 
'''''Scénario catastrophe''''' est une histoire en bande dessinée de douze planches scénarisée par [[Paul Halas]] et [[Marco Rota]] et dessinée par [[Marco Rota]], publiée pour la première fois le 2 mai 2006 en [[Pologne]]. Elle met en scène [[Donald Duck]] et [[Riri, Fifi et Loulou Duck]].
Ligne 29 : Ligne 29 :
 
La passion de Donald pour le cinéma atteint de grandes proportions. En effet, il possède des photos dédicacées de Marilyn Monroe et Clark Gable. De plus, Riri, Fifi et Loulou regardent à la télévision ''Streamboat Willie'', le film d'animation de Walt Disney avec [[Mickey Mouse]] et [[Pat Hibulaire]] dans une version colorisée.
 
La passion de Donald pour le cinéma atteint de grandes proportions. En effet, il possède des photos dédicacées de Marilyn Monroe et Clark Gable. De plus, Riri, Fifi et Loulou regardent à la télévision ''Streamboat Willie'', le film d'animation de Walt Disney avec [[Mickey Mouse]] et [[Pat Hibulaire]] dans une version colorisée.
 
===Publication française===
 
===Publication française===
Ce récit a été publiée en [[France]] pour la première fois dans ''[[Le Journal de Mickey]]'' n{{o}}2834 du 11 octobre 2006. Il sera réédité dans ''Le Journal de Mickey'' n{{o}}3334 du 11 mai 2016 avec les honneurs de la couverture.
+
Ce récit a été publiée en [[France]] pour la première fois dans ''[[Le Journal de Mickey]]'' n°2834 du 11 octobre 2006. Il sera réédité dans ''Le Journal de Mickey'' n°3334 du 11 mai 2016 avec les honneurs de la couverture.
 
===Galerie d'images===
 
===Galerie d'images===
 
<gallery>
 
<gallery>
Donald Duck Extra n°2007-1.jpg|Couverture de la revue néerlandaise ''[[Donald Duck Extra]]'' n{{o}}2007-01 du 9 janvier 2007 illustrant ce récit. Elle est dessinée par Maarten Janssens.
+
Donald Duck Extra n°2007-1.jpg|Couverture de la revue néerlandaise ''[[Donald Duck Extra]]'' n°2007-01 du 9 janvier 2007 illustrant ce récit. Elle est dessinée par Maarten Janssens.
 
</gallery>
 
</gallery>
 
[[Catégorie:Histoire]]
 
[[Catégorie:Histoire]]

Version du février 24, 2018 à 00:10

Scénario catastrophe est une histoire en bande dessinée de douze planches scénarisée par Paul Halas et Marco Rota et dessinée par Marco Rota, publiée pour la première fois le 2 mai 2006 en Pologne. Elle met en scène Donald Duck et Riri, Fifi et Loulou Duck.

Résumé complet

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald est persuadé d'avoir le talent d'un grand scénariste, il le prouve en venant de terminer son scénario qu'il a intitulé Le sabre qui siffle. Il estime n'avoir besoin que d'un peu de chance, là où ses neveux ne croient guère en lui. Malgré cela, Donald se rend aux studios Mégalithic dans le but de rencontrer Steven Iceberg, le meilleur des réalisateurs, et lui présenter son scénario. Mais sans laissez-passer, Donald n'a pas le droit de rentrer.

Donald tente alors sa chance en se déguisant en Arnie Duckenegger, l'acteur de Ferminator. Si au début la mascarade prend forme, notamment en brodant autour de son prochain film, Un flic joue à la marelle, Donald saute contre un fil de fer qui perce alors son déguisement. Donald y renonce et entre malgré tout dans les studios. Il trouve alors le plateau où Steven Iceberg tourne un western. Si Donald regarde attentivement le tournage d'une scène de bagarre au saloon, les vigiles des studios l'ont retrouvé.

Pour tenter de leurs échapper, Donald fonce sur la scène du tournage, heureusement pour Steven Iceberg que son cameraman a pu filmer la bagarre en évitant de filmer Donald. Le canard finit par être chassé des studios mais sa motivation reste intacte. Il attend alors devant l'entrée mais voit Steven Iceberg dans un camion. Donald les suit alors discrètement jusqu'au désert du Mohade où le réalisateur tourne des scènes en extérieur.

Donald pensait alors donner en mains propres son scénario mais son pied gauche est retenu par la corde d'un train en marche qui le traîne sur une sacrée distance. La corde lâche mais ensuite Donald est piétiné par des acteurs jouant les Indiens puis par ceux qui jouent la cavalerie avant de finir par l'être par les bisons. Heureusement pour Steven Iceberg que le cameraman s'arrange toujours pour filmer lorsque Donald est hors-champ.

Donald doit reconstituer les pages de scénario éparpillées et finit par apprendre que Steven Iceberg est parti se reposer dans sa villa au bord de mer. Donald fait alors comme Fantastiko, le héros de son scénario, et se rend chez le réalisateur. Sur place, il décide d'escalader la paroi rocheuse au-dessus de la villa, ignorant l'existence d'une route qui facilite l'accès à la dite villa. Mais alors qu'il était proche de parler à Steven Iceberg, Donald est capturé par un aigle.

Un des gardes de la villa tire alors en l'air, ce qui effraie l'aigle qui lâche alors Donald. Celui-ci tombe par terre et finit par expliquer ses intentions à Steven Iceberg, le réalisateur s'engage alors à lire son scénario tandis que Donald se devra tenir tranquille en attendant l'ambulance. Le lendemain, Steven Iceberg va voir Donald dans sa chambre d'hôpital et il dit que le canard a un talent et de l'avenir dans le cinéma. Mais si Donald pensait que c'était à propos de son scénario, il déchante quand le réalisateur affirme que c'est le plus gros concentré de nullité qu'il n'a jamais lu. En fait, Steven Iceberg propose à Donald une carrière de cascadeur, plongeant le canard dans une terrible colère.

En coulisses

Passion du cinéma

La passion de Donald pour le cinéma atteint de grandes proportions. En effet, il possède des photos dédicacées de Marilyn Monroe et Clark Gable. De plus, Riri, Fifi et Loulou regardent à la télévision Streamboat Willie, le film d'animation de Walt Disney avec Mickey Mouse et Pat Hibulaire dans une version colorisée.

Publication française

Ce récit a été publiée en France pour la première fois dans Le Journal de Mickey n°2834 du 11 octobre 2006. Il sera réédité dans Le Journal de Mickey n°3334 du 11 mai 2016 avec les honneurs de la couverture.

Galerie d'images

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .