FANDOM


L'alchimiste Yensid est un magicien (probalement un humain caricatural) de la saga Le Cycle des magiciens. Ce sorcier déroba la connaissance magique aux dragons, et forgea la couronne du Sorcier Suprême, avec les diamagiques. Voulant soumettre les dragons, il s'attaqua aux plus puissants d'entre eux, et, dans la bataille, son esprit fut divisé en sept parties, formant la guilde des diaphanes.

HistoriqueModifier

OriginesModifier

Lors de la première ère de la magie, quand seul les dragons maîtrisaient la magie, Yensid était d'abord un alchimiste. Avide de pouvoir, il déroba la connaissance magique aux dragons, les seuls à maîtriser la magie à cette époque, pour pouvoir maîtriser les diamagiques, des cristaux magiques, œufs de Mirmidon.

En maîtrisant tous les diamagiques, Yensid trouva le moyen de tous les rassembler et de former la couronne du Sorcier Suprême. Devenu Sorcier Suprême, il voulut asservir les dragons, pour dominer le monde entier. Seulement, les dragons, qui étaient, eux aussi, très puissants, refusèrent de se soumettre à un mage.

Ormen et Calibor face à Yensid

Yensid, coiffé de la couronne du Sorcier Suprême, affrontant les généraux dragons Ormen et Calibor.

Cependant, Yensid ne renonça pas à la domination sur les dragons, et les dragons refusèrent toujours de se soumettre. Alors, les dragons, sous les ordres des généraux Ormen et Calibor, commencèrent un long combat contre Yensid. L'alchimiste, avec sa couronne, était extrêment puissant, mais la puissance des dragons était telle que la bataille « aurait pu mener à la destruction totale », car les deux camps étaient de force égales. Le général Calibor n'eut d'ailleurs pas le choix d'utiliser la flamme catatonique pour pouvoir se débarrasser de Yensid, sans pour autant en connaître les conséquences sur les « sans-écailles ». La conséquence fut que Yensid survécut à cette attaque, mais son esprit fut divisé en sept parties[1].

Diaphanes de Yensid

Yensid, frappé par la flamme catatonique, divisé en sept diaphanes.

Les sept parties de Yensid n'arrivaient pas à s'entendre entre elles, car chacune représentaient un aspect de sa personnalité, parfois très différentes. Finalement, six d'entre elles partirent d'un côté, les plus querelleuses, et la septième s'empara de la couronne du Sorcier Suprême et partit de son côté. Les six premières parties formèrent la guilde des diaphanes, voulant se venger des dragons, tandis que la septième devint le second Sorcier Suprême, ainsi que le maître de Néréus et du Seigneur des Mensonges.

Légende et reformationModifier

Des siècles après sa défaite contre les dragons, Yensid devint une véritable légende. Auprès des mages, il est reconnu comme le premier Sorcier Suprême et aussi le premier homme ayant pu maîtriser la magie, alors seulement connue par les dragons. Cependant, ni les mages, ni les dragons, ne savent vraiment ce qu'il lui est arrivé, car les seules traces de ce savoir sont dans lae bibliothèque des dragons, dans une étagère secrète. Cette étagère fut d'ailleurs découverte par Minnie, lorsqu'ils avaient besion d'informations sur la guilde des diaphanes. La plupart des mages et des dragons ignorent d'ailleurs que la guilde est composée des esprits de Yensid.

Cependant, la guilde des diaphanes devint dangereuse, en voulant se venger des dragons. De plus, les six esprits avaient appris à collaborer avec le temps, et étaient presque devenus invincibles. Quand ils apprirent que Mirmidon avait été réveillée, par erreur, par Mickey, ils voulurent l'utiliser pour dominer le monde, ignorant alors que Mirmidon veut régner seule. Le monde était en péril, et les Wizards of Mickey décidèrent de chercher le maître de Néréus dans la dimension de glace, où il se trouvait pour étudier, pour essayer que les esprits de Yensid puisse reformer un seul et même corps. Le maître de Néréus accepta, et revint dans le monde, sur le champ de bataille entre Mirmidon, les dragons, les orques-fouines et les mages. Cependant, la guilde des diaphanes refusa de reformer un seul et même corps, pour garder leur puissance. Alors, Mickey proposa au maître de Néréus et du Fantôme Noir d'utiliser le sort de l'unidragon, pour qu'il puissent s'unir, à leur insu. Ce plan fonctionna, et Yensid fut donc reformé.

Yensid face à Mirmidon

Yensid s'approchant de Mirmidon, pour l'apaiser.

Reformé, Yensid s'approcha immédiatement de Mirmidon, pour pouvoir l'apaiser et la convaincre de ne pas conquérir ce monde. Dans ses voyages, Yensid a appris ce qui fait la haine de cette créature : ses compagnons de jadis l'ont abandonnée il y a des éons[2] de ça, pour trouver un autre endroit où s'installer. Comme ses compagnons ne sont jamais revenus, Mirmidon s'est sentie trahie, et sa colère a fait d'elle un monstre sans pitié. Cependant, Yensid connaissait l'endroit où ils sont allés, et, grâce à ses pouvoirs, y amena Mirmidon !

Le monde ne fut donc plus menacé par Mirmidon, grâce à Yensid. Le Sorcier Suprême ne revint pas dans le monde, ce qui laisse entendre qu'il est mort aux côtés de Mirmidon et de ses compagnons.

En coulissesModifier

Yensid a été mentionné, sous le nom de « premier Sorcier Suprême », pour la première fois dans la saga du Cycle des magiciens dès le premier épisode, Le grand tournoi de Stefano Ambrosio et Lorenzo Pastrovicchio, publié en novembre 2006. Il apparaît sous sa forme physique, dans un flashback, dans l'épisode La fournaise des abysses, et, enfin, sous sa vraie forme, dans l'épisode Une ère s'achève. Yensid apparaîtra également, sous la forme des diaphanes unis par le sort de l'unidragon, dans l'épisode L'aube d'un nouveau monde. Il sera mentionné dans plusieurs épisodes de la saga, comme référence à la première personne ayant pu former la couronne du Sorcier Suprême, et, par conséquent, la première personne humaine ayant pu maîtriser la magie.

Le Yensid de la série est une des nombreuses "versions alternatives" de personnages classiques ; ainsi, ce Yensid correspond au Yen Sid de l'univers normal (le sorcier dans L'Apprenti Sorcier, mentor en magie de Mickey Mouse). 

Notes et référencesModifier

  1. Dans l'épisode Une ère s'achève, les Wizards of Mickey remontent le temps pour tenter d'empêcher la division de l'esprit de Yensid. Ils réussirent à convaincre Calibor et Ormen de ne pas utiliser la flamme catatonique, et les dragons utilisèrent le sort de l'uni-dragon à la place. Cependant, le résultat fut le même, car, pour séparer l'uni-dragon, Yensid lança un sort de division d'esprit sur le dragon. Au même moment, l'uni-dragon s'approche de Yensid, et le sort frappa simultanément les deux ennemis, ce qui fait que, malgré l'intervention des Wizards of Mickey, le passé est immuable, et la guilde des diaphanes sera formée, quoi qu'il arrive.
  2. Dans la saga, le temps se divise en éons, eux-mêmes divisés en ères. Cette indication montre d'ailleurs que Mirmidon existe sans doute depuis plusieurs milliers d'années.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .